Perceptions des thérapeutes de médecine complémentaire quant à leur rôle dans le système de santé suisse: une étude qualitative.

Mar 19, 2020

16:45

Auditorium SAINT-EXUPERY

30min

“Introduction
Malgré le nombre élevé de thérapeutes de médecine complémentaire (MC) en Suisse, il n’existe pas de régulation de ces professions au niveau national et les conditions d’exercice varient d’un canton à l’autre tout en restant assez peu contrôlées. Parallèlement, on voit grandir une volonté politique et de la population de mieux intégrer les MC. En nous intéressant plus particulièrement aux acupuncteurs, ostéopathes et naturopathes, l’objectif de cette étude était de comprendre comment les thérapeutes se positionnent face à la médecine conventionnelle et quelle est la place qu’ils s’attribuent dans le système de santé.
Méthodologie
Nous avons mené une analyse thématique de contenu sur 8 focus groups avec des thérapeutes de deux cantons francophones. Trois thèmes ont été abordés : les apports des MC au système de santé, les enjeux liés à une plus grande régulation et la définition de la médecine intégrative.
Résultats
Chaque profession s’est définie en comparaison avec la médecine conventionnelle, soulignant une vision plus holistique et centrée sur le patient mais également des apports complémentaires. Les participants ont relevé leur rôle dans la prévention, ainsi que dans le traitement des états chroniques et de la douleur. Les thérapeutes ont également évoqué une méconnaissance par la médecine des MC et de leur champ d’application et mis en évidence la nécessité d’adopter un vocabulaire commun pour améliorer la communication et la collaboration.
La question de la régulation était à la fois source d’optimisme et d’inquiétudes. Les thérapeutes la considèrent d’une part comme une reconnaissance de leur rôle et comme porteuse de plus de sécurité pour les patients et, d’autre part, ils y voient une perte de liberté potentielle, voire d’identité.
Conclusion
Les thérapeutes s’identifient comme acteurs à part entière du système de santé et souhaitent renforcer leur collaboration avec la médecine conventionnelle tout en maintenant une identité propre.

 ”

  • Julie DUBOIS

    Chargée de recherche

    Plateforme de recherche qualitative, Centre universitaire de médecine générale et santé publique (Unisanté), Lausanne, Institut de médecine de famille, Faculté des sciences et de médecine, Université de Fribourg, Fribourg, Suisse

  • CONFERENCE EN FRANCAIS

Copyright 2019 MY WAY EVENT. All rights reserved